Par Welcome to the Jungle

Et si pour nous aider professionnellement, le spirituel était plus efficace qu’un conseiller d’orientation ou qu’un coach ? Pour faire face à un dilemme, surmonter des doutes ou un manque de confiance en soi, Maxime, Soline et Gaspard font partie de ceux qui ont convoqué des forces surnaturelles et s’en sont remis à elles. Autrement dit, tous ont fait appel à un·e médium – une personne qui a le don de communiquer avec nos guides spirituels grâce à des visions – pour y voir plus clair dans leur avenir professionnel. Entre révélations, soulagement et un peu de déception, ils racontent.

« Au lieu de me poser mille questions sur la voie que je devrais prendre ou sur la qualité de mon travail, je lâche prise. Je n’ai plus qu’à “faire” »

Maxime, musicien et artiste performeur

D’abord, je dois avouer que je suis un adepte des spécialistes en bien-être, plus ou moins chelous. Ils m’aident autant dans ma vie perso, que dans ma vie pro ! Kinésiologues, magnétiseurs, sophrologues, hypnothérapeutes, coachs holistique, liseuses d’âme, étiopthérapeutes… En gros, j’ai toujours plus investi dans ces techniques que dans mon PEL. C’est mon kink à moi. Or depuis quelques temps, une amie ne cesse de vanter les mérites d’une médium hyper balaise. Forcément, je dois tester.

Je la contacte par texto, et nous fixons un rendez-vous téléphonique dans les semaines qui suivent. Ma première séance commence très fort… Il ne faut que deux minutes à cette brave femme pour trouver mon métier grâce à ses visions : « Je vois de l’écriture, je vois du chant… » Effectivement, je suis musicien. Puis elle lâche aussi quelques détails très précis sur moi, ce qui me rassure immédiatement sur ses compétences et me met en confiance. Elle me voit notamment composer mes musiques au bord de la mer, ou dans une pièce remplie de lampes et de bougies avec un grand piano au centre. Bingo, ce sont effectivement les deux lieux où je suis le plus prolifique : à Marseille et chez mes parents.

Une fois ces bases posées, on passe à mon avenir pro, ce pour quoi je suis venu la voir. Il faut savoir que j’ai toujours eu comme objectif de gagner en notoriété dans le monde de la musique, une tendance peu reluisante qu’elle détecte sans encombre. Mais bonne nouvelle : selon elle, je vais bel et bien percer un jour… à condition que je me libère d’un blocage : ma timidité. Étant habitué à chanter devant des salles combles, cette précision m’étonne d’abord. Mais la médium n’en démord pas, mes guides spirituels avec lesquels elle communique sont formels. Résigné, je lui demande comment me débloquer, ce à quoi la elle me répond qu’elle voit des paillettes, du maquillage et de la lumière. Bref, moi, métamorphosé en personnage féminin qui claque. Là, ça fait tilt. J’ai déjà songé à prendre ce chemin, à explorer ma féminité dans mon travail, sans jamais oser sauter le pas. « Vous avez peur du regard de votre entourage ? De votre mère peut-être », me lance-t-elle alors. Et encore une fois, elle vise juste. Je suis assez scotché.

Dès le lendemain de la consultation, je mets en œuvre les conseils de cette médium et esquisse les contours d’un nouveau personnage. Une version plus féminine de moi-même. Puis, je booke une première date de concert à laquelle je viens maquillé, en talon et en robe. J’assume à fond mon androgynité, et au terme du spectacle : les opportunités tombent en cascade. Je rencontre celle qui deviendra ma productrice et les gérants d’un restaurant qui me proposent de jouer trois fois par semaine dans leur établissement. Ça commence bien…

Et ça dure depuis. Je m’épanouis beaucoup plus dans mon travail grâce à cet échange et ces précieux conseils ! Du coup, je continue de consulter une autre médium assez régulièrement. Elle est totalement alignée avec le discours de la première, mais reste plus vague, ce qui me permet de conserver un peu de surprise dans ma vie. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que ces discussions me donnent des clés pour atteindre mes buts plus rapidement, et surtout j’évite de me prendre la tête lorsque j’ai un choix à faire. Au lieu de me poser mille questions sur la voie que je devrais prendre, sur la qualité de mon travail, ou sur ce je produis, je lâche prise. Je n’ai plus qu’à “faire”. Ça fait un bien fou.

« Me reconvertir en bouffonne du Moyen-Age ? Depuis quand c’est un projet professionnel, ça ? »

Soline, libraire

Je suis libraire depuis cinq ans, mais je dois bien avouer que depuis un moment, les questions sur mon avenir professionnel me prennent pas mal la tête. Je ne suis plus très heureuse dans la boutique qui m’emploie et je commence à en avoir ras-le-bol du rapport “patron-salarié”. J’hésite à me faire la malle pour travailler dans une autre librairie, ou changer radicalement de métier… Mais dans quelle direction partir ? Dois-je me reconvertir ? Partir vivre à l’étranger ? Je suis complètement larguée et pas contre un petit coup de pouce pour me lancer. Comme des potes me parlent depuis des mois d’une médium qui fait des miracles, un jour, je tente le coup. Par curiosité, mais en plaçant quand même pas mal d’espoirs dans cet échange.

La consultation se fait à distance, je suis bien installée dans mon canapé, un peu nerveuse, j’avoue, mais vite rassurée quand je vois que le début de la séance se déroule tranquillement. Elle commence par me demander de lui donner quelques infos très génériques : date de naissance, nom et prénom. Puis, elle vérifie quelques faits sur moi : « Vous faites de la musique ? » Oui. « Vous vous intéressez beaucoup à la période du Moyen-Age, non ? » Effectivement. Et c’est ainsi que l’on entame une discussion sur cette passion, où je finis par lui raconter que je joue du Oud, un instrument ancien qui ressemble un peu à un Luth oriental. Très franchement, je ne m’étale pas trop, mais la médium s’emballe complètement sur le sujet. D’un coup, elle se met à me visualiser en train de faire un spectacle de Oud sur une scène pour « expliquer et vulgariser la période du Moyen-Age ». Et, le détail qui tue : dans ses visions, je suis déguisée en princesse avec un chapeau pointu. Me reconvertir en bouffonne du Moyen-Age ? Depuis quand c’est un projet professionnel, ça ? Ça me dégoûte. En plus, c’est une représentation hyper clichée du Moyen-Age, je ne m’y retrouve pas du tout ! Et alors que je la laisse me prédire un avenir en troubadour, elle me demande soudain de confirmer ses intuitions… Aïe. Le problème, c’est qu’après cela, impossible pour elle de faire marche arrière. C’est ainsi que chapitre “avenir pro” se clos (amen !) et qu’on termine la séance.

Bon… Résultat, ça me refroidit un peu sur cette méthode. Je crois que j’ai certainement d’autres choses à tenter pour travailler sur moi-même. Et aujourd’hui, je préfère me baser sur des choses plus rationnelles : explorer de nouveaux loisirs, me concentrer sur toutes ces choses qui me font plaisir, me fier à ma propre intuition… Maintenant, j’essaye le coaching et ça m’aide bien plus à cadrer ma réflexion. Mais en attendant, je suis toujours aussi paumée.

« Ça fait germer de nouvelles idées… »

Gaspard, étudiant en droit

Je travaille comme serveur dans un restaurant à Bordeaux. Je viens de terminer un Master en droit de l’environnement, mais ayant aussi fait beaucoup de théâtre dans ma vie, mon cœur balance entre ces deux vocations. Alors comme tout étudiant paumé, j’en parle. Beaucoup. Et je n’épargne pas les clients du resto où je bosse quand ils me demandent ce que je prévois pour “la suite”. Un jour, une de nos habituées au fait de ma situation me propose de m’aider. « Je suis voyante et médium alors si tu veux, je te fais une petite séance ce soir ? » Je suis très curieux et en quête d’avis extérieurs, et puis ça ne se refuse pas, non ? Alors j’accepte !

Le soir, à la fin de mon service, la liseuse d’avenir m’attend à une table, sets de cartes disposés devant elle. On s’attaque d’abord au perso, et elle arrive très facilement à lire des choses en moi par la seule force de ses visions. Je suis tout de suite bluffé par la précision dont elle fait preuve. On imagine souvent que les prédictions vont être trop larges, que chacun pourra s’y reconnaître, mais pas du tout ! Elle comprend par exemple très vite que j’ai perdu mon père, elle arrive même à le décrire physiquement… Ça me donne envie d’en savoir plus.

On passe alors au pro et pour l’occasion, ma cliente sort les cartes. Je parviens seulement à reconnaître un tarot de Marseille dans le lot de jeux qu’elle utilise. Elle ne fait pas durer le suspens et sans trop d’explications, elle me conseille de garder le théâtre en passion mais de persévérer dans le droit. Ça me va ! Elle ajoute aussi que je partirai à l’étranger dans le cadre de mon futur travail. Ce qui me réjouit également car j’ai déjà pensé à aller vivre au Canada, un pays très en avance sur le droit environnemental.

Quelques mois plus tard, à l’heure de s’inscrire à une nouvelle formation, je décide de l’écouter et de continuer dans le droit. Et je ne regrette absolument pas. Ni la séance en elle-même, ni la décision que j’ai prise par la suite. D’ailleurs, je sais que si je me retrouve de nouveau perdu dans ma vie, je retournerais sans hésiter voir une voyante ou une médium. Pour moi, même si on n’y croit pas à 100%, ou qu’on ne comprend pas vraiment comment ces choses fonctionnent, ça peut quand même nous rassurer sur certains sujets et surtout, faire germer de nouvelles idées ! Maintenant, quand je raconte à mes amis que c’est une médium qui m’a aidé à faire mon choix de cursus, tout le monde n’est pas aussi ouvert d’esprit et j’ai tendance à me faire charrier. Mais bon, certains m’ont quand même demandé si je pouvais leur transmettre ses coordonnées par la suite…

Article édité par Elea Foucher-Créteau

 

Albert Roten est Médium spécialisé en Guidance.

Albert Roten est Médium spécialisé en Guidance.

Il aide les gens à retrouver la sérénité en apportant des réponses claires et des conseils concrets.
Ce blog parle de son actualité et des articles glanés sur le web en lien avec la médiumnité. Vous pouvez lui envoyer un message.

Comment me contacter ?

Mon téléphone

+41 (0)77 445 90 80

Mon adresse

Avenue de la gare 5
1950 Sion, Valais

HORAIRES D’OUVERTURE

Lundi : 09h00 – 19h00
Mardi : 9h00 – 19h00
Mercredi : 9h00 – 19h00
Jeudi : 9h00 – 19h00
Vendredi : 9h00 – 19h00
Samedi : fermé
Dimanche : fermé

7 + 1 =